L'État-Major prussien entre 1808 et 1815

Tous les sujets relatifs aux guerres de la Révolution et de l'Empire (1792-1815) ont leur place ici. Le but est qu'il en soit débattu de manière sérieuse, voire studieuse. Les questions amenant des développements importants ou nouveaux pourront voir ces derniers se transformer en articles "permanents" sur le site.

Modérateurs: FONTANEL Patrick, MANÉ John-Alexandre

L'État-Major prussien entre 1808 et 1815

Messagepar REMY Nicolas-Denis sur 16 Nov 2011, 16:50

Bonjour,

Suite à une discussion avec Gilles DAVID sur l'encadrement prussien entre 1808 et 1815, j'ouvre ce sujet :

D'après mes données, l'encadrement réel en officiers commandants est le suivant :

Entre 1808 et 1813 : les brigades prussiennes sont commandées par un officier général, qui dispose organiquement de deux régiments de cavalerie, de deux régiments d'infanterie et de deux batteries dont une à cheval. Il peut être aidé par un officier supérieur, en général un colonel, qui peut être de cavalerie.

Entre janvier et mai 1813 : les brigades prussiennes ont la même organisation, mais elle montre ses limites.

Entre juillet et octobre 1813 : les brigades prussiennes sont organiquement composées de 3 régiments d'infanterie et un régiment de cavalerie. Leur commandement est constitué d'un officier général et d'un officier supérieur, qui peut être de cavalerie. Une réserve de cavalerie, commandée par un officier général, est organisée avec des brigades, commandées par des officiers supérieurs. Les batteries sont sous le commandement de l'officier supérieur commandant la réserve d'artillerie. Il y a détachement des batteries au choix du commandement.

Entre octobre 1813 et juillet 1815 : les brigades prussiennes disposent de 3 régiments d'infanterie. Elles sont commandées par un officier général et un officier supérieur. La cavalerie, regroupée au niveau du corps, est détachée pour supporter l'infanterie dans des missions de reconnaissance et de soutien, mais reste administrativement attachée à sa brigade de cavalerie. Au niveau du corps, la cavalerie est commandée par un officier général et chaque brigade est commandée par un officier supérieur. L'artillerie est de même détachée aux brigades par le corps, elle n'est pas organique.

A ce propos, je voudrais rappeler qu'il n'y a pas réellement d'école d'artillerie prussienne pour des raisons politiques (ommiprésence de l'aristocratie militaire ) et que le seul général d'artillerie est le Prince Auguste.

Ludiquement
Image
A plusieurs, le jeu c'est mieux ;)
REMY Nicolas-Denis
 
Messages: 788
Inscrit le: 26 Sep 2010, 07:24
Localisation: Lyon (69)

Retourner vers Histoire Militaire

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

cron